Recherche dans les ACTUS / NEWS / INFOS

D&E
2011

Prothèse d'importation, la fin d'une polémique ?




Retweet Commentaire 0


Voir l'ENTRETIEN VIDEO réalisé par DENTALESPACE publié sur Dental TV


"La prothèse d'importation est en plein développement et il n'y a aucune raison que les techniciens du monde asiatique n'acquièrent pas les connaissances que nous avons. Il doit se faire, comme partout ailleurs, le meilleur comme le pire."La prothèse d'importation : des produits de qualité, tracés et contrôlés, bien loin des clichés stigmatisés par certains médias
La prothèse d'importation représenterait 10 à 20% des prothèses mises en bouches dans l'hexagone. Ces prothèses venues d'Asie et de l'Océan Indien, on les a accusées de toutes les malfaçons mais il existe aujourd'hui des laboratoires reconnus proposant des produits de qualité, tracés et contrôlés, qui sont bien loin des clichés stigmatisés par certains médias."
Avec 14 millions de CA et une croissance à 2 chiffres, Labocast s'est lancé dans ce marché il y a plus de 20 ans. Comme en France, tous les laboratoires étrangers ne se valent pas, mais Grégory Scialom, PDG de Labocast, tient à nous préciser que son site de Hong Kong a été certifié Iso, un gage de qualité managériale.
"Notre spécificité est de réaliser les prothèses à l'étranger, notamment a travers 2 laboratoires, l'un situé en Chine, qui s'appelle Modern Dental Laboratory, à Hong Kong, avec à peu près 3000 techniciens dentaires, et notre second laboratoire de production localisé à Antananarive, à Madagascar avec à peu près 230 techniciens.
Conscients des polémiques quant à la qualité et sécurité des matériaux utilisés dans la conception des prothèses, nous avons mis en place des systèmes de contrôle à chaque étape de la production, permettant une traçabilité absolue de nos prothèses.
Labocast s'engage par une garantie de 30 ans sur les prothèses fabriquées. De quoi rassurer les 1500 clients de cet importateur qui traite plus de 700 commandes par jour."


prothese d'importation

Mais pour ce PDG, ce marché ne vient pas conquérir celui des prothésistes français, c'est au contraire un complément qui compense la chute du nombre de laboratoires de prothèses en France.

"Depuis plusieurs années j'ai pris le parti de nous positionner comme un complément, du fait des délais plus longs; et du fait de la de la non-proximité physique du laboratoire avec nos clients en province, je ne peux répondre à l'ensemble des attentes de nos clients; c'est pour cette raison que j'ai toujours prôné la complémentarité"

Quand on aborde la question du SAV, tout est également prévu. C'est à Paris que sont réalisées les retouches en 48h.

"Le taux de retour technique, c'est à dire de prothèses qui n'iraient pas, est de l'ordre de 2,5%. Lorsqu'une prothèse ne peut pas être placée en bouche, le praticien nous la retourne et dans notre laboratoire, nous avons 18 prothésistes. Dans un délai de 48h nous la retouchons et nous la réexpédions."

Avec un coût inférieur de 30 à 40% aux prothèses françaises et plus de 20 années de recul, la prothèse d'importation gagne des parts de marché, d'autant qu'elle reçoit le soutien de l'Ordre National des Chirurgiens dentistes.




ONCD


Ordre National des Chirurgiens Dentistes

"La position du Conseil de l'Ordre est très claire." :
Entretien avec le Dr. Christian Couzinou, président du Conseil national de l'ordre des chirurgiens-dentistes.
"Que la prothèse d'importation soit fabriquée en France, en Europe ou hors Union Européenne, le dispositif médical sur mesure doit suivre le guide édité par l'Afssaps en avril 2010.
Le chirurgien dentiste qui choisit un laboratoire doit être circonspect dans son choix, il doit examiner le laboratoire et vérifier si les certificats de conformité correspondent au travail fait dans ce laboratoire.


La prothèse d'importation a tout pour plaire, a condition de savoir bien s'entourer. Si le fabricant est à l' étranger il faut que ce fabricant prenne un mandataire en France, prenne aussi un importateur, et un distributeur".


Car l'Ordre rappelle qu'en cas de problème c'est vers le chirurgien dentiste que se retournera le patient. D'où la nécessité d'utiliser ses prothèses en toute transparence avec sa patientèle, voire, de lui proposer un double devis."


dentalespace

CREDIT: "Dentalespace. Dental TV:
ENTRETIEN VIDEO : "Prothèse d'importation, la fin d'une polémique ?"
Réalisation : François Pomes
Montage : Raphaël Dahan.




LABOCAST - Actus

TOP

Actualités : Médecine bucco-dentaire

© Labocast Laboratoire de prothèse dentaire






© 2017 Labocast.com I LABOCAST Laboratoire de prothèse dentaire
Prothèse adjointe, prothèse conjointe, prothèse fixe, prothèse mobile

LABOCAST - 46-56 rue des Orteaux - 75020 PARIS